mercredi 6 mars 2013

Sarkozy revient?

 
En même temps c'est pas une surprise, personne ne croyait qu'il allait rester bien tranquille chez lui. Et cela confirme encore un énième « mensonge »: il avait dit qu'on entendrait plus parler de lui en politique, et il fait le contraire à peine un an après sa défaite aux Présidentielles. Comme quoi, il n'aura pas tenu sa parole longtemps. Un peu comme quand il était président. Bof.
Alors du coup il reviendrait parce qu'il le doit. Il est obligé. C'est un patriote. Mais le monde politique l'ennuie (sic!).

« Est-ce que j'ai envie de revenir? Non »

Habile au jeu des questions qu'il se pose parce qu'il veut en donner la réponse, l'ancien Président répond donc à une interview où il se poste en sauveur attendu, oubliant son bilan quinquennal et profitant de la baisse de popularité de François Hollande (dont on ne pourra parler du bilan qu'au bout de cinq ans pour comparer, hein). Mais surtout, il profite de ces petites phrases pour lancer un pavé dans la mare UMP, où il saura inquiéter quelques grosses têtes, et en motiver d'autres. Pas sûr que ça fasse le jeu de la droite.

Ceci dit, si en 2017, un candidat se présente par obligation, j'aurais des doutes sur sa franche motivation. Un mec pas motivé, c'est un peu comme un travailleur qui traine les pieds au boulot: pas productif, et souvent handicapant pour le reste d'une équipe.

1 commentaire:

  1. De toute manière, tu ne voteras pas pour lui, vil gauchiste !

    RépondreSupprimer

Hop, on met un p'tit mot pour suivre le débat ou encourager le mec qui passe son temps à taper ces lignes, mais surtout: on s'identifie ! Ici ne sera plus accepté de commentaire anonyme, alors la moindre des choses est de se trouver un pseudo rigolo.
Ne mettez rien de désobligeant, vulgaire ou irrespectueux et n'insultez pas les autres commentateurs. Merci !